Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

29/08/2015

Le panier culturel, testé pour vous !

La Libre, Momento, Sorties, panier culturel, Kilti, BruxellesLa rentrée scolaire approche et, avec elle, les bonnes résolutions de sorties culturelles. Que diriez-vous d’expérimenter le prochain panier culturel ? L’occasion de découvrir la diversité de la culture près de chez vous. Nous avons testé cette formule originale pour vous.

Découverte: Lauranne Garitte


EN MARS DERNIER (1), nous vous annoncions l’arrivée, à Bruxelles, d’un nouveau venu dans le monde de la culture : le panier culturel.
Tous les deux mois, l’équipe de Kilti vous invite à consommer un peu de culture locale. Dans ce panier, on trouve un CD, un DVD, des places de concert ou de spectacle, un magazine, un livre, etc. Et, cerise sur le gâteau, le contenu du panier est une surprise !
Nous avons testé pour vous cette formule de A à Z. À commencer par la soirée de distribution dans un lieu culturel bruxellois peu connu, en poursuivant avec la découverte des divers objets du panier, et en clôturant avec une visite guidée très instructive.
(1) Dans le Momento du 28 mars 2015.
 
 
La soirée de distribution
“Le but du panier culturel”, nous disait en mars Coline Raynaud, co-chargée du projet Kilti Bruxelles, “est de varier les plaisirs et d’emmener les gens dans des lieux qu’ils ne connaissent pas forcément”. Et cette ouverture culturelle commence par la soirée de distribution. Ce premier rendez-vous est l’occasion de découvrir un agréable endroit bruxellois.
Ce 6 juin, c’est le Bravo qui est l’heureux élu. C’est là que nous sommes invités à écouter la présentation du deuxième panier culturel Kilti.
La terrasse sent bon le barbecue, et le soleil renforce la convivialité de l’apéro.
Sur la scène, chaque porte-parole d’un objet du panier expose son projet artistique. Et la soirée se poursuit avec une exposition, la projection d’un court-métrage, un atelier de sérigraphie et le concert de Chazam, le chanteur dont on reçoit un vinyle. Autour d’un bon barbecue et d’une bière bruxelloise, la soirée de distribution bat son plein. Le thème de ce deuxième panier est “old school”. Énigmatique, pour l’instant. Mais c’est le sourire aux lèvres que la plupart des participants repartent, un sac en toile à l’épaule, curieux de découvrir à l’aise le contenu de leur panier...
 
 
La culture à la maison
Voilà le panier (un sac sérigraphié) en notre possession. Reste à s’en délecter calmement chez soi. La formule que nous avons testée est dénommée “mini”, à 25  €.
Il y a d’abord le sac lui-même qui est une œuvre sérigraphiée du collectif bruxellois VRAK. Ensuite, nous nous mettons à lire le fanzine (“fanatic magazine”) du collectif Camaraderie Mécanique. Dans ce magazine indépendant, des bandes dessinées succèdent à des photos énigmatiques et à des dessins loufoques. Un petit folioscope est également glissé dans le sac. En tournant rapidement les pages, nous découvrons l’histoire d’un film de Sophie Racine, illustratrice bruxelloise. Et puis, restent les tickets de sorties culturelles. Lors de la soirée de distribution, nous avons le choix entre quatre activités : un cabaret, une exposition, une projection ou une visite guidée.
Pour 49  €, ceux qui ont opté pour un plus grand panier ont pu choisir une seconde sortie culturelle et ont reçu le vinyle du chanteur Chazam. Les abonnés à l’année, quant à eux, ont reçu le Guide des sorties culturelles gratuites en Belgique ainsi que deux places pour un concert de Musiq’3.
 
 
La sortie culturelle
Quelques semaines plus tard, il est temps de tester la sortie culturelle choisie. Pour une question de calendrier, nous voilà embarqués pour une visite guidée, organisée par Arkadia. Au programme : le jardin du Petit Sablon et le parc d’Egmont. Le rendez-vous est fixé à 14h, un beau dimanche d’été, à l’entrée de ce parc que l’on connaît, sans pour autant le fréquenter énormément. Près de vingt personnes sont présentes, et le guide commence dare-dare : “Le but est d’explorer la richesse du patrimoine bruxellois, au fil d’anecdotes.” Le slogan de cette ASBL, “Une pédagogie du regard”, n’attend qu’à être approuvé.
“Savez-vous pourquoi ce quartier s’appelle ‘le Sablon’? Car cette zone de la ville, au XIIIe siècle, était sablonneuse.” Pour chaque légende ou anecdote racontée, le guide pointe du doigt des bâtiments, des ruelles, des statues, etc. De temps en temps, il retourne dans le passé à l’aide d’illustrations d’époque, recueillies dans un carnet. Nous avons vraiment l’impression de nous balader dans les coulisses de Bruxelles temporellement et géographiquement. Le guide apporte des explications plus qu’intéressantes, voire très approfondies. Il faut dire qu’Arkadia compte uniquement des historiens et historiens d’art. Il faut déjà un sacré bagage historique pour saisir les moindres détails des commentaires donnés.
 
Arkadia (visites guidées du patrimoine bruxellois). Programme et informations : 02 563 61 53 ou www.arkadia.be.
 
 
Ph.: Mathieu Galopin

Les commentaires sont fermés.