Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Envoyer ce Blog à un ami | Avertir le modérateur

05/09/2015

Cuisine au feu de camp

la libre,momento,papilles,cuisine,feu de camp,bois,nature,campingVous aussi, vous aurez peut-être envie de vous mettre à la cuisine de plein air !

En pleine nature: Laura Centrella & Hubert Heyrendt


LES PIONNIERS QUI TRAVERSAIENT les Etats-Unis au XIXe siècle devaient parcourir des milliers de kilomètres à cheval avant d’atteindre leur but. Que mangeaient-ils ? La plupart du temps, autour d’un feu de camp, ils se nourrissaient essentiellement de haricots et de café. Lors de plus longues expéditions, ces braves ajoutaient d’autres denrées non périssables pour varier leurs menus : farine de blé et de maïs, sucre, riz, bacon et porc salé, légumes et fruits séchés. Les grands explorateurs Lewis et Clark, les premiers à traverser les Etats-Unis de l’Illinois à la côte Pacifique de 1804 à 1805, trimballaient, eux, une “soupe portable”, sorte de bouillon cube de bœuf avant l’heure…
 
A partir de la fin du XIXe siècle, c’est grâce au président Théodore Roosevelt et à son amour de la vie au grand air que commencent à être créés les grands parcs nationaux américains et, avec eux, la tradition du camping familial en pleine nature se développe. C’est aujourd’hui ancré dans la culture américaine, comme la cuisine au feu de camp et, plus largement, le barbecue.
 
Si, en Europe, l’amour du camping n’est pas aussi fort ou à tout le moins vécu de la même manière, la cuisine au barbecue et de plein air se développe doucement… Profitons des derniers jours de beau temps pour s’essayer à cette manière de cuisiner tout en simplicité et, avec un peu d’organisation, lui donner des airs gourmets !
 
Et au petit-déjeuner ?
Pour avoir la force d’affronter une longue marche, rien de tel que le diptyque œufs et bacon. A préparer au camping gaz ou au feu de bois pour un bon petit goût fumé.
Si on n’a pas le temps de rallumer le feu de camp, on préparera de délicieux yaourts agrémentés de fruits frais, de fruits secs et/ou de granola.
Mais on aura toujours sous la main du pain, de la confiture et du beurre de cacahuète pour les jours où l’on est pressé. Tandis qu’en chauffant de l’eau à l’aide d’un réchaud, on préparera un café-filtre et/ou un porridge de flocons d’avoine. L’idéal est d’y ajouter un peu de lait ou de crème et, surtout, un mélange créatif de fruits et d’herbes aromatiques (bananes, kakis séchés, sauge…).
 
Les haricots, c’est bon !
Pas besoin de faire compliqué pour préparer quelque chose de bon ! On ouvre une boîte de conserve de haricots – ici, des haricots noirs cuits au naturel –, on glisse quelques gousses d’ail, du sel, du poivre, un peu d’huile d’olive et quelques herbes aromatiques. On referme le couvercle et on cuit sur le feu jusqu’à ce que les haricots soient fondants et bien parfumés. Cuire directement dans la boîte, c’est aussi un bon truc pour éviter la vaisselle !
 
Le dessert typique du camping aux USA
S’more time ! C’est une tradition aux Etats-Unis. Une fois le repas terminé, on embroche quelques marshmallows, que l’on met à griller sur le feu avant de les prendre en sandwich dans des Graham crackers avec un généreux carré de chocolat Hershey’s. Chez nous, on peut aisément imaginer une version au spéculoos et au vrai bon chocolat belge, non  ? Et les dampers vous connaissez ? Il s’agit d’une sucrerie que préparent les Australiens au barbecue. Il suffit de mélanger de la farine fermentante avec du sucre et de l’eau. On confectionne des boudins de pâte qu’on enroule autour d’un bâton (ou d’une branche) recouvert de papier aluminium. On cuit au-dessus des flammes pendant 10 minutes environ pour obtenir une sorte de gâteau-tube, que l’on garnit de confiture ou de chocolat.
 
Ouvrez les yeux !
Pas de vraie communion avec la nature si on ne jette pas un œil à ce qui nous entoure… En étant précautionneux et en ne ramassant que ce dont on est à 100  % sûr, on peut aisément enrichir les repas quotidiens. Il est facile de dénicher des mûres ou des myrtilles mais aussi des herbes aromatiques (romarin, sauge, oxalys…), voire des champignons (en photo, un “lobster mushroom”, une espèce de champignon exclusivement nord-américaine).
 
Corn on the cob ou pommes de terre ?
Deux accompagnements dont on ne se lasse pas. Des petites pommes de terre se glissent dans du papier aluminium et s’assaisonnent avec de la fleur de sel, du poivre, de l’huile d’olive, des herbes aromatiques. On emballe et on glisse dans les braises !
Envie de maïs ? On met les épis à cuire avec leurs feuilles directement sur la grille, tout près du feu. Il suffit de surveiller et de les retourner de temps en temps. Au moment de servir, on recouvre de beurre mélangé avec du sel et à du piment chipotle ou du paprika fumé. Miam !
 
Le burger, un incontournable
Quelques buns, voire du pain, quelques burgers de viande (pas forcément du bœuf, on peut partir sur du bison, de l’élan…) et un peu d’imagination peuvent transformer un simple hamburger en un repas divin. Oignons, guacamole, houmous, vieux cheddar, fromage de chèvre, portobello…. N’hésitez pas à griller les légumes sur le barbecue pour ajouter une touche végétale au hamburger.
 
On se fait plaisir !
Pour faire du camping une expérience gourmet, on choisira les meilleurs ingrédients dans les marchés de produits locaux et on n’hésitera pas à se faire plaisir. Côte de bœuf maturée, crabes, huîtres… Tout passe au barbecue !
Les huîtres ne seront cuites que quelques minutes dans leurs coquilles et, après ouverture, servies avec un peu de salsa verde ou de sauce piquante. Pour les crabes, on percera un trou dans la carapace. Dans celui-ci, on glissera un entonnoir confectionné avec de l’aluminium, rempli de beurre qui fondra durant la cuisson pour venir enrichir la chair du crustacé. Si les crabes sont déjà cuits et nettoyés, on les réchauffe simplement au barbecue avec du beurre et quelques feuilles de basilic. Une tuerie !
 
 
Ingrédients, la check-list de base
Riz, wraps, crackers, farine fermentante, tortilla chips, piments doux, citrons verts et jaunes, oignons, ail, miel, sucre, ketchup, beurre de cacahuète, confiture, sel, poivre, épices, huile d’olive, vinaigre balsamique, sauce piquante, piments, beurre, lait, biscuits, marshmallows, chocolat, fromage, pommes de terre, boîte de haricots, flocons d’avoine, yaourt, fruits secs, guacamole, jerkies (viandes séchées), œufs, bacon… Sans oublier une bouteille de vin ! Il faut savoir vivre, même en camping…
 
Quelques ustensiles indispensables
Une glacière, un couteau suisse, une grille à maille fine pour griller des légumes de petite taille, une planche à découper souple et légère, une longue cuillère pour mélanger, une pince légère pour retourner la viande, des petits contenants pour l’huile et les épices, un réchaud, des casseroles, de la vaisselle légère…
 
 
Ph.: H.H.

Les commentaires sont fermés.