Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Envoyer ce Blog à un ami | Avertir le modérateur

12/09/2015

De San Diego aux Redwoods !

La Libre, Momento, Papilles, road-trip, gastronomie, restaurants, Etats-Unis, Côte Ouest, Californie, USAS’étirant sur près de 2500 km de San Diego, tout au Sud, à Seattle, tout au Nord, la Highway 101 est une route mythique, bordée de nombreuses étapes touristiques et gastronomiques. En voiture pour la Californie, avant, la semaine prochaine, d’embarquer pour l’Oregon et l’État de Washington.

Road-trip: Hubert Heyrendt  &  Laura Centrella

Napa/Sonoma
 
Au Nord de San Francisco, Napa Valley est le vignoble le plus réputé (et le plus cher des Etats- Unis) pour son chardonnay et son zinfandel.
Après avoir fait les courses au magnifique Oxbow Public Market de Napa (où les fans de cocktails dénicheront notamment une collection de bitters quasiment exhaustive au “Napa Valley Distillery”), on pourra, par exemple, s’arrêter aux Robert Sinskey Vineyards pour une dégustation de bons vins (assez éloignés des standards californiens) accompagnée de bouchées créées par un vrai chef, et finalement pique-niquer sous les arbres.
Pour des découvertes plus étonnantes, on privilégiera plutôt la Sonoma Valley ou la Russian River Valley, le vignoble qui monte… Là, le soir venu, on croquera dans un excellent burger à la très agréable Hopland Tap House , au bord de la Hwy 101.
Un peu plus au Nord, avant d’entrer dans le magnifique Redwood National Park (et ses séquoias géants), on fera, si l’on a soif, un petit arrêt du côté de la Redwood Curtain Brewing Company, qui brasse d’excellentes bières, notamment de nombreuses “Belgian style”.
 
 
Carmel-Monterey
 
Résidence d’un certain Clint Eastwood (qui en fut même le maire), la très arty Carmel est devenue une ville très chic. Pour échapper aux restos attrape-touristes hors de prix, on lunchera au très agréable Carmel Belle autour d’une bonne salade ou de sandwiches préparés avec des produits choisis. Tandis que le soir venu, on s’attablera au minuscule Il grillo , tout nouveau restaurant d’Emanuele Bartolini (La Balena), qui propose une cuisine toscane mâtinée d’agréables touches californiennes.
Juste à côté, à Monterey, après une visite du magnifique Aquarium, on poussera jusqu’au très animé et touristique Cannery Row où, au Taste of Monterey, on dégustera d’excellents vins et fromages locaux en regardant les lions de mers, les mouettes et les cormorans s’égayer dans le port.
 
 
San Francisco
 
San Francisco et sa région (notamment Napa, au Nord) font partie des destinations les plus gourmandes des Etats-Unis.
Les gourmands ne sauront plus où donner de la tête et devront prévoir un budget conséquent s’ils souhaitent dîner au Manresa doublement étoilé de David Kinch à Los Gatos, qui met en valeur les richesses culinaires de la Californie à travers une cuisine moderniste réussie. A Downtown, le Benu, nouveau trois étoiles du chef coréen Corey Lee, est plus impressionnant encore. Son menu dégustation est une succession de petites bouchées ultratravaillées où se mêlent techniques contemporaines, ingrédients locaux et saveurs asiatiques. Du grand art !
De l’autre côté de la baie, dans la très intello Berkeley, la grande Alice Waters continue depuis 40 ans sur sa ligne francophile Chez Panisse. Activiste du mouvement locavore et bio, elle fut l’une des pionnières de la nouvelle cuisine américaine dans les années 70.
Son agréable bistrot reste l’une des meilleures adresses de San Francisco, où l’on se délecte d’une cuisine californienne à l’ancienne aux forts accents français.
Mais San Francisco sait satisfaire toutes les bourses. Au petit-déjeuner, on croquera, par exemple, dans un excellent croissant au jambon ou dans un bun au sucre et à la cannelle de chez Tartine Bakery, à deux pas de la très gourmande Valencia Street dans Mission.
Ce quartier multiculturel branché compte également l’un des meilleurs bars de la Côte Ouest, le génial ABV, aux cocktails magnifiquement dosés.
Le midi, on s’en sortira à bon compte avec quelques huîtres et quelques clams dégustés au comptoir de l’antique et incontournable Swan Oyster Depot à Downtown. À moins d’écumer les boutiques du génial Ferry Building et les foodtrucks de son farmers market. Avant de s’offrir une glace chez Humphry Slocombe ou un chocolat chez Ghirardelli.
 
 
Santa Barbara
 
Loin de l’image imposée en Europe par un feuilleton débilitant, Santa Barbara est une très jolie petite ville côtière dominée par sa belle mission fondée en 1766. Très couru, son pier est un peu trop touristique (même si les crabes de la Santa Barbara Shellfish Company sont plutôt bons). On ira à la place faire un tour du côté du Santa Barbara Fish Market, pour des oursins exceptionnels, qui font la fierté de la région.
Le Santa Barbara Public Market offre également une étape de choix au petit-déjeuner, par exemple, pour un excellent breakfast burger chez Belcampo Meat Co., chaîne de boucheries-restos présente dans toute la Californie qui possède ses propres élevages au Nord de San Francisco.
Après deux ou trois excellents tacos (à la langue, aux tripes ou aux lèvres de bœuf !) chez Lilly’s Taqueria , on s’offrira une dégustation de très bons vins locaux Au bon climat. À moins que, comme dans “Sideways”, on ne pousse jusque dans les vignes du côté de Los Olivos. Avec son agréable terrasse et ses vins délicats produits en biodynamie, le domaine Demetria possède un charme tout particulier…
 
 
Los Angeles (LA)
 
Deuxième ville des Etats-Unis après New York, LA est sans cesse en compétition avec cette dernière pour savoir qui possède la scène culinaire la plus vibrante. Pas besoin de trancher, juste de se régaler du meilleur de la cuisine californienne au génial Bäco Mercat à Downtown (à deux pas du meilleur bar à cocktails de la ville, le speakeasy The Varnish), au très raffiné Providence du chef étoilé Michael Cimarusti ou au Rustic Canyon à Santa Monica (où l’on se promènera aussi dans le magnifique, mais très cher, Farmers Market).
Pour le petit-déjeuner, on fera un tour du côté du Egg Slut dans le très beau Grand Central Market à Downtown, le temps d’un excellent egg sandwich, ou du côté du très foodie Sqirl de Jessica Koslow à East Hollywood, avec ses excellents petits plats créatifs.
Los Angeles compte également parmi les meilleurs restaurants japonais des Etats-Unis. On pourra casser sa tirelire à l’exceptionnel bar à sushis Sushi Zo à West Los Angeles ou bénéficier d’un des meilleurs rapports qualité-prix au lunch au Sushi Gen à Little Tokyo. Dans les deux cas, on dégustera de fabuleux poissons !
On ne manquera pas non plus de suivre à la trace l’un ou l’autre foodtruck, comme le Kogi BBQ du célèbre Roy Choi, pour une fusion mexicano-coréenne réussie, ou le Guerilla Tacos pour des tacos mexicains rock’n’roll !
 
 
San Diego
 
Située à la frontière mexicaine, San Diego est la 8e ville la plus peuplée des Etats-Unis. Métropole à l’atmosphère détendue, elle offre une scène gastronomique passionnante si l’on est à la recherche de saveurs mexicaines authentiques. Comme au Las Cuatro Milpas, cantine populaire située sous une bretelle d’autoroute où les cuisinières préparent tous les jours sous les yeux des clients 3000 tacos et 500 tamales comme au pays.
Star au Mexique, le chef Javier Plascencia vient, lui, d’ouvrir à Little Italy le Bracero Cocina de Raiz , restaurant chic proposant une cuisine mexicaine raffinée mâtinée d’influences méditerranéennes. Un régal ! Mais San Diego est surtout connue pour ses fish tacos, délicieux chez Oscar’s Mexican Seafood par exemple, situé à deux pas du très gourmet Hillcrest Farmers Market où l’on ne manquera pas de goûter aux exceptionnels oursins de Poppa’s Fresh Fish Company.
Dans le même esprit locavore, un dîner au Whisknladle (premier restaurant “farm to table” de San Diego) s’impose si l’on est de passage dans la très chic station balnéaire de La Jolla.
Enfin, si la scène du cocktail de San Diego n’est pas aussi vibrante que dans d’autres grandes villes américaines, on y trouve l’un des meilleurs bars de la Côte Ouest, le magnifique Polite Provision, plus intéressant que le Noble Experiment des mêmes propriétaires, un speakeasy caché derrière un mur de fûts de bière dans une brasserie de Downtown.
 
 
Ph.: H.H.

Les commentaires sont fermés.