Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Envoyer ce Blog à un ami | Avertir le modérateur

19/09/2015

De Portland à Seattle

La Libre, Momento, Papilles, road-trip, gastronomie, Etats-Unis, côte Ouest, Portland, SeattleS’étirant sur près de 2500 km de San Diego tout au Sud à Seattle tout au Nord, la Highway 101 est une route mythique, bordée de nombreuses étapes touristiques et gastronomiques. Après la Californie la semaine dernière, en voiture pour l’Oregon et l’État de Washington !

Road-trip: Hubert Heyrendt  &  Laura Centrella


 

Oregon Coast
 
En quittant la Californie, on découvre, en Oregon, une côte plus sauvage, bordée de magnifiques plages aux rochers impressionnants. Dans la petite ville côtière de Bandon, on s’arrêtera pour un excellent fish and chips au Bandon Fish Market ou pour les dungeness crabs ultra-frais chez Tony’s Crab Shack.
Si l’on a la chance de loger dans l’historique Heceta Lighthouse (le plus ancien phare en activité de l’Oregon), on bénéficiera d’un petit-déjeuner 7 services de haute volée, avec notamment de délicieux crab cakes.
 
Tandis qu’un peu plus au Nord, dans la petite ville de Depoe Bay, près du magnifique Cape Perpetua, on sirotera un pinot noir en regardant le coucher de soleil et les baleines au loin dans le Pacifique au Beck. Le chef Justin Wills y mitonne une cuisine moderne assise sur de bons produits locaux.
 
 
Portland
 
Plus grande ville d’Oregon, Portland ne possède aucune attraction majeure. A moins de sortir de la ville pour visiter les superbes gorges de la Columbia River ou s’enivrer dans la Willamette Valley des meilleurs pinots noirs des Etats-Unis, notamment chez Eyrie, St. Innocent ou Sokol. Pourtant, Portland est l’une des villes les plus agréables de la Côte Ouest grâce à son atmosphère à la cool, façon bobos écolos.

Le quartier qui monte, à l’Est de la Willamette, c’est Division Street, qui regorge de bars et de restos, dont le célèbre Pok Pok, où l’on fait la file pendant des heures pour déguster des plats thaïs revisités à la sauce américaine. En attendant sa table, on fera, à deux pas, une dégustation de bières locales à l’excellente Imperial Bottle Shop and Taproom.

Car on aime boire à Portland ! L’industrie du cidre y est en plein renouveau, notamment du côté de Reverend Nat’s Hard Cider, qui propose d’étonnants cidres de pommes, d’abricots, d’ananas…
Tandis que la ville regorge d’incroyables bars à cocktails. Clyde Common, Pepe le Moko, Multnomah Whiskey Library and Green Room, Rum Club (où les barmen se donnent rendez-vous après le service), Teardrop Lounge… On ne sait plus à quel verre se vouer !

Côté cuisine locale, Olympia Provisions est spécialisé dans les charcuteries maison, là où le fastgood Lardo met le cochon à l’honneur dans des plats crapuleusement bons.
 
Mais c’est au bistrot chic Beast, à deux pas de l’étonnante Kennedy School (ancienne école transformée en hôtel-cinéma par la chaîne de brasseurs McMenamins), que l’on fera le meilleur repas. La chef Naomi Pomeroy y concocte pour une trentaine de convives une cuisine franco-américaine très maîtrisée. Tandis que, juste en face, elle a ouvert l’Expatriate, un bar à cocktails-resto impeccable.

Mais Portland est surtout le paradis de la street food, détenant le record de foodtrucks aux Etats-Unis, réunis en différents “pods” aux quatre coins de la ville.
 
Parmi les meilleurs, le Tidbit Food Farm and Garden dans Division Street, le Cartopia sur Hawthorne Blv et le Pod 28 à Laurelhurst (oh la la les tortas de carnitas de Guëro !).

Portland regorge également de petites cantines sympas pour le petit-déjeuner comme le Milk Glass Mkt, tout au Nord de la ville, ou le Lauretta Jean’s, paradis des pies, à nouveau dans Division Street.
 
 
Washington Coast
 
Le Nord de la Côte Ouest américaine est occupé par la péninsule Olympique, avec un superbe parc national entre forêt primaire, plages sauvages, lacs et montagnes. Au Nord de celui-ci, la magnifique petite ville de Port Townsend fut un jour la rivale de Seattle. De son heure de gloire à la fin du XIXe siècle, elle a gardé de splendides immeubles victoriens où l’on déniche, par exemple, le Nifty Fifty, superbe soda fountain bar à la déco Fifties.

En prenant le ferry à Port Townsend, on débarque dans l’agréable île de Whidbey, célèbre pour son Deception Pass. Au petit port de pêche de Coupeville, on goûtera chez Christopher’s aux excellentes moules locales, pêchées juste en face dans la baie de Penn Cove. A moins de pousser jusqu’à la Seabolt’s Smokehouse, poissonnerie-resto aux excellents fruits de mer – les huîtres de Washington sont parmi les meilleures du pays – et au très bon sockeye, un saumon rouge du Pacifique à l’horrible tête mais à la chair très délicate et peu grasse.
 
Enfin, tout au Nord de l’État, à la frontière du Canada, on trouve sur l’île de Lummi, en territoire indien, le génial Willows Inn. Le tout jeune chef Blaine Wetzel, 29 ans, y met à profit son savoir acquis au “Noma” de Copenhague pour composer une ode enivrante aux saveurs régionales, dans une cuisine d’une simplicité et d’une évidence remarquables.
 
La sélection de vins, oscillant entre Washington, Oregon et Colombie britannique, offre, elle, un magnifique voyage à la découverte des grands crus locaux.
 
On comprend sans peine que c’est LE restaurant qui monte aux États-Unis…
 
 
Seattle
 
En quelques années, Seattle est devenue la grande mégalopole du Nord-Ouest des Etats-Unis. Au très roots Pike Place Market, les touristes chinois font la queue durant des heures pour commander un café au tout premier Starbucks, chaîne qui a popularisé dans le monde entier le renouveau de la torréfaction, un mouvement très présent à Washington et dans l’Oregon. Riche en étals de poissonneries bien fournis, ce marché est le plus ancien farmers market des Etats-Unis, en activité depuis 1907. On y mangera chez Piroshky Piroshky de délicieuses pâtisseries russes. A deux pas du très beau Starbucks Reserve Roastery & Tasting Room (où sont torréfiés tous les cafés de la chaîne haut de gamme de Starbucks), on ne manquera pas le Melrose Market : fromagerie artisanale, magnifique boucherie, sans oublier le très bon bistrot Sitka and Spruce et sa cuisine canaille à l’américaine.

Seattle n’est pas riche en grands restaurants, mais on y déniche de bonnes petites adresses, comme l’excellente chaîne à dim-sums de Taïwan Din Tai Fung (également présente en Californie) ou encore l’étonnant Tray Kitchen, à la cuisine coréenne fusion bien épicée.

Enfin, comme toutes les grandes villes américaines, Seattle possède quelques très bons bars à cocktails (Canon, Zig Zag Café, Bathtub Gin, Sun Liquor ou encore le tout nouveau Bar Schoppe) mais c’est à la Schilling Cider House que l’on fera les plus belles découvertes, en parcourant la riche carte de cidres d’Oregon et de Washington.
 
 
Ph.: H.H.

Les commentaires sont fermés.