Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Envoyer ce Blog à un ami | Avertir le modérateur

26/09/2015

From Sydney…

La Libre, Momento, Escapade, Australie, voyage, Sydney, BrisbaneEntre les plages de la périphérie, le quartier des affaires et les abords magiques de l’opéra, la ville la plus peuplée et la plus cosmopolite d’Australie incarne la métropole décontractée où il fait (excessivement) bon vivre.
 
Portraits croisés: Lauranne Garitte


SYDNEY EST UNE VILLE MAGIQUE. Parce qu’elle se compose de tant de facettes diverses, complémentaires et contrastées. Et qu’ensemble, ces facettes parviennent à donner une cohérence à cette ville où la bonne qualité de vie n’est plus à prouver. Esquisse des différents visages de la plus ancienne ville d’Australie…
 
Sydney, la verte
Bien que côtière, Sydney foisonne d’espaces verts. A deux pas du célèbre opéra, le Royal Botanic Gardens est un vrai oasis de verdure en pleine ville ! Observation de la faune (cacatoès blanc à crète jaune, ibis…) et de la flore, jogging dominical, barbecue entre amis, tout est permis dans ce coin paisible au cœur de la ville. Hyde Park est d’un tout autre style, mais tout aussi agréable à fréquenter. Il ressemble plutôt à un parc anglais, avec des allées de promenade, des bancs, des fontaines ornementales, des jardins cultivés, etc.
 
Sydney, la balnéaire
Comment s’imaginer Sydney sans ses plages et ses ambiances détendues et conviviales ? Du Royal National Park à Palm Beach, un nombre incroyable de plages bordent la ville. Et elles sont éblouissantes. A commencer par Bondi Beach, considérée comme l’une des plus belles plages du monde. On y va pour y voir surfer tous les jeunes, mais aussi pour se promener en flanc de falaise de Bondi à Coogee. Et pour finir la soirée autour d’un barbecue mis à disposition gratuitement.
 
Sydney, la contrastée
Toute la ville converge vers ce que l’on surnomme “Harbour City” (la ville de la baie). Cette baie naturelle de 20 km de long est un bijou pour les yeux, avec son impressionnant opéra, son pont (de plus de 500 m de long) et les contrastes qu’elle renferme. En effet, les abords de l’opéra, à découvrir à pied ou en ferry, inspirent la sérénité. Alors qu’à quelques centaines de mètres de là, le centre-ville suit un rythme trépidant. Ainsi, se balader d’un quartier à l’autre, et d’une atmosphère à l’autre est un réel délice.
 
Sydney, la nocturne
On ne s’endort pas tôt à Sydney, au vu de la vie nocturne animée (à Circular Quay ou à The Rocks, par exemple.) Mais quand on s’endort, ce sont des lumières (de feu d’artifices et des reflets étincelants sur la baie) plein les yeux.
 
La ville vue par François
François a 22 ans. Muni de son visa “vacances-travail”, il a habité et travaillé à Sydney durant 9 mois. Il nous livre les trois avantages à vivre dans la “City”.
Les plages : situées non loin du centre, elles sont équipées de barbecues, parfois, de piscines d’eau de mer (à Bronte Beach) et de douches (très utiles lorsqu’on voyage). D’agréables balades (où les joggeurs australiens courent à toute heure de la journée) existent.
Les parcs : il y en a énormément à Sydney ! Le Botanic Garden près de l’opéra, mais aussi à Darling Harbour (zone piétonnière), à côté du Fish Market.
Les feux d’artifice : chaque samedi soir à 21 h, un magnifique feu d’artifice est tiré sur Darling Harbour. Cela rameute les foules et instaure une ambiance magique chaque semaine !
 
 
La Libre, Momento, Escapade, Australie, voyage, Sydney, Brisbane… to Brisbane
 
En pleine ascension, la Capitale du Queensland progresse économiquement, en suivant l’exemple de
sa grande sœur Sydney, située à près de 1000 kilomètres au Nord. On y vit des instants déconcertants.
 
PLUS PETITE EN NOMBRE d’habitants et en superficie que Sydney, Brisbane reste la troisième plus grande ville d’Australie par son nombre d’habitants.
A Brisbane, c’est le fleuve qui enchante. Il se fraie un passage aux quatre coins de la ville. Et au gré de ses méandres, il longe de nombreux villages urbains tous très singuliers. Dans cette ville, on vit paisiblement des expériences variées. Compilation d’instantanés.
 
Se balader dans un parc surprenant
Le Roma Street Parkland est l’un des plus grands jardins subtropicaux urbains du monde. Avec ses plus de 16 hectares, ce parc étonne, autant par son parfait entretien que par sa faune et sa flore luxuriante. On s’y promène en observant successivement des frangipaniers, un lac, des chutes d’eau, des iguanes ou encore des araignées de toutes les espèces. Et on s’installe pour manger un barbecue grâce au matériel mis à disposition.
 
Faire du shopping dans le centre économique
Que ceux qui ne sont pas fanas de shopping ne s’enfuient pas. C’est une expérience tout à fait unique que de se promener au cœur des gratte-ciels pour faire son shopping. La voie piétonne Queen Street Mall, longue de 500 mètres, ou la Ann Street et la Brunswick Street (à Fortitude Valley) sont idéales pour cela.
 
Flâner dans le lagon
Autre moment magique à vivre à Brisbane, c’est le trajet en ferry (gratuit) jusqu’au lagon. En plus d’être magique en tant que tel, il mène à un endroit enchanteur et tout à fait unique : le South Bank Parklands. Il s’agit d’un ensemble d’espaces verts et d’aménagements urbains. Et parmi ceux-ci, le Streets Beach, un lagon artificiel de 2000 mètres carrés, entouré d’une plage de sable fin de 4000 mètres carrés.
On revient vers le centre-ville à pied, en passant au-dessus du fleuve, en voyant de tous points de vue la ville scintillante, preuve, dira-t-on, que cette ville énergique est en plein essor.
 
La ville vue par Guillaume
Après quelques mois de recherche de boulot à Sydney, Guillaume, un jeune Belge de 25 ans, est parti vivre à Brisbane.
La plage artificielle : en plein centre de Brisbane, elle se trouve à 2 minutes à pied des universités et est entourée de petits restos et autres bars où il est facile de faire des rencontres au bord de l’eau, lors des pauses.
La météo : Brisbane est une grande ville qui ne connaît pas l’hiver. 300 jours d’ensoleillement par an, et une moyenne de 20 degrés. La météo idéale !
Les ferrys gratuits : un ferry fait la navette entre le centre économique et le centre universitaire de la ville via la rivière qui traverse Brisbane de tout son long. Très pratiques, mais aussi gratuits, ces ferrys permettent de se déplacer sans vider son portefeuille.
 
 
Ph.: L. Ga.

Les commentaires sont fermés.